jeudi 26 mai 2016

Sans nouvelles de toi de Joy Fielding

Résumé
   Ce voyage au Mexique était censé être une fête, il va tourner au cauchemar pour Caroline et son mari Hunter. Un soir, alors qu'ils s'apprêtent à célébrer leur anniversaire de mariage au restaurant de l'hôtel, la baby-sitter leur fait faux bond. Hunter finit par convaincre sa femme qu'il n'y a acun danger à laisser leurs deux petites filles endormies dans la chambre. Mais quand ils reviennent, la cadette, Samantha, deux ans, a disparu. 

   S'ensuivent des jours, des semaines et des années d'angoisse. L'enquête piétine et les médias s'acharnent sur Caroline, la décrivant comme une femme égoïste et indigne. Pourtant, cette mère déchirée continue d'espérer qu'on retrouve son enfant, persuadée que quelqu'un lui cache la vérité. 

   Quinze ans plus tard, Caroline reçoit l'appel troublant d'une jeune femme de 17 ans qui s'appelle Lili et qui croit se reconnaître dans l'un des portraits modifiés relayés par les médias. Samantha serait-elle toujours vivante ? Et que s'est-il réellement passé la nuit où la petite fille a disparu ?


Mon avis
  Je crois que la dernière fois que j'ai lu un roman de Joy Fielding, j'étais adolescente. C'était un des premiers romans thriller que je lisais et je me souviens que j'en avais gardé un très bon souvenir. L'histoire était bien menée, sans toutefois être trop dure pour le lecteur. Cela fait en sorte qu'un plus large public peut en apprécier l'écriture.


  Son nouveau roman Sans nouvelles de toi est très addictif. J'ai apprécié sa plume bien rythmée, les dialogues rédigés méticuleusement et le découpage des chapitres. Cette façon qu'elle a de faire des allez retour entre quinze ans plus tôt et maintenant fait en sorte que le lecteur peut plus facilement comprendre les réactions des personnages principaux aujourd'hui. Un découpage qui n'est pas inutile, car en plus de permettre la fluidité de l'écriture, il donne un sens à l'intrigue et lui permet de prendre une direction.


   Le personnage principal de l'histoire est Caroline. C'est la mère de Samantha, le bébé qui a disparu à l'âge de 2 ans. Bien sûr, l'intrigue englobe nombre de ses amis et de sa famille, mais la personne la plus concernée par la disparation et celle qui se montre la plus affectée est bien elle. L'auteure a une facilité évidente à décrire le psychologique des personnages sans nécessairement mettre un nom sur l'émotion directement. On ressent énormément la tristesse, la colère, l'angoisse à travers les discussions et ce, pour l'ensemble des personnages impliqués. La famille et les amis ont beau avoir un rôle secondaire, il n'en est pas pour autant réduit, car ils ont tous leur opinion sur la disparition.


  L'intrigue se déroule donc entre aujourd'hui et quinze ans auparavant, année de la disparition de Samantha. On revit le voyage de Caroline et Hunter au Mexique à l'occasion de leur anniversaire de mariage jusqu'à la nuit fatidique. Par la suite, chacun continue sa vie à sa façon avec les répercussions des médias qui ont fait de l'affaire un événement public. Aujourd'hui, la famille et les amis ne sont plus aussi proches qu'avant. Il y règne un climat de confusion, de culpabilité, d'angoisse et de colère. Chaque année les médias s'en donne à coeur joie pour rendre la vie de la famille Shipley encore plus difficile. L'auteure met de l'avant une histoire qui déchire, qui nous prend droit au coeur. On retient notre souffle par moments, de crainte de découvrir quelque chose qui nous bouleverserait et auquel on ne s'attendait pas. Car si vous pensez connaître la fin avant d'avoir lu l'ensemble du livre, vous vous trompez.


  Joy Fielding a fait de ce roman une oeuvre poignante traitant d'un phénomène qui arrive encore de nos jours. Elle nous démontre à quel point perdre un enfant est difficile et que reprendre sa vie par la suite peut se révéler une tâche ardue. Chacun vit la perte à sa façon et il n'y a pas de remède miracle.


   Je recommande chaudement ce roman. Il y a longtemps que je n'ai pas ressenti d'émotions aussi fortes et je peux vous dire qu'en apprenant à connaître les personnages, vous ne pourrez pas les oublier de sitôt. Les bons, comme les mauvais...

  Je remercie énormément les éditions Michel Lafon Canada pour ce partenariat!




Une année particulière de Thomas Montasser

Résumé
" Ma nièce Valérie doit s'occuper de tout. " Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s'y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné ! La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa... Une tasse de thé à ses côtés, elle dévore avec joie tout ce qui lui tombe sous la main. Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c'est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d'un charmant inconnu qui l'aideront à écrire le chapitre décisif de son existence... Une touche d'humour et de fantaisie, de la sensibilité et, surtout, une foule de livres, qu'on aurait presque envie de ranger du côté des personnages. S'il est des romans qui donnent envie de lire et d'aller fureter dans les rayons des librairies, c'est bien celui-ci.
Mon avis
    Qui n'a pas rêvé d'avoir un budget illimité pour aller fouiner dans une librairie et pouvoir se procurer tout ce qu'il désire? Heureusement, pas besoin d'avoir tout cet argent pour profiter de la lecture du roman de Thomas Montasser. Ce roman nous permet de voyager à notre guise à travers les rayons d'une librairie qui renferme de multiples surprises. C'est à mon avis un ouvrage dont on ne peut se départir. On le conserve précieusement pour pouvoir le ressortir dès qu'on a envie d'évasion livresque.

  Je ne connaissais pas cet auteur avant de faire la lecture de ce roman. J'ai été attirée de prime abord par le résumé prometteur. J'ai adoré sa plume. Elle n'est ni trop compliquée, ni trop simple. On a un bon dosage entre les propos soutenus et une narration plus accessible. Bien que ce livre ne compte que 176 pages, j'ai trouvé l'histoire bien achevée. Ne vous attendez pas à lire ce roman en un après-midi, car malgré le fait qu'il soit court, il est très condensé en informations. Il faut prendre le temps de le lire tranquillement pour bien prendre note de l'évolution du personnage principal.

    La protagoniste de l'histoire est Valérie. C'est une jeune femme qui est centrée de prime abord sur les finances et l'aspect rationnel du commerce. Cependant, lorsque sa tante disparait, elle se retrouve à gérer sa librairie et n'a aucune idée de ce qui l'attend. J'ai apprécié la façon dont l'auteur fait évoluer le personnage. Elle passe d'un contexte de vie rigide et calculé à une nouvelle vision de la vie plus souple. C'est cette évolution marquée qui nous fait sourire et on peut définitivement s'en inspirer pour nous-même.

  L'intrigue tourne autour de la façon dont Valérie va parvenir à gérer sa vie personnelle et à faire rouler la librairie. Elle découvre des auteurs dans les rayons qui lui étaient inconnus et se retrouve à devoir conseiller des clients qui se présentent à la boutique. Au fur et à mesure que le temps passe, les clients influenceront sa façon de penser, l'éclaireront sur l'histoire de sa tante et Valérie se retrouvera changée d'une façon qu'elle n'avait jamais envisagée.

   C'est un roman qu'on n'oublie pas de sitôt. Vous retrouvez en plus les recommandations des libraires à la fin du livre. Des passages de ces classiques sont cités de part et d'autres dans l'ouvrage. Pour ma part, j'ai noté cette liste pour pouvoir en découvrir le plus possible. Si vous aimez les romans dont le rythme n'est pas rapide, mais qui vous permettent de rêver et de vous évader, Une année particulière est pour vous. Je ne vous en dis pas plus sur la raison de ce titre. Vous découvrirez par vous-même la raison de ce choix qui est, ma foie, très surprenante et bien songée.

   Je remercie énormément Interforum editis pour ce partenariat!



mardi 24 mai 2016

Challenge de l'été 2016 par Saefiel


Bonjour à tous ! 

L’été approche à grands pas, et qui dit été dit… Challenge de l’été ! Bien sûr. Pour la quatrième année, je lance le fameux challenge de l’été dans lequel on lit, on profite du soleil et on boit du thé glacé tous ensemble… Prêts ?

Le règlement de ce challenge:

– Le challenge commence officiellement le 21 Juin et se termine le 21 septembre (jour de l’automne)
– Chacun fait une liste des livres qu’il veut lire cet été sans limite de nombre.
– On peut s’ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours.
– Vous pouvez modifier votre liste à loisir durant la période du challenge, l’agrandir, la rétrécir. Tout est permis !
– Si possible partagez votre avancement dans le groupe Facebook, sur Livraddict ou même par commentaires sur mon site.
– Le fait d’avoir un blog et/ou de poster des chroniques n’est pas obligatoire. Quiconque est intéressé peut participer.

Les inscriptions:

– Elles se font à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 juin sur Livraddict. Mais vous pouvez simplement nous rejoindre sans vous inscrire !
- Vous pouvez rejoindre le groupe Facebook prévu à cet effet : https://www.facebook.com/groups/Challengedelete
N’oubliez pas de venir donner votre liste de livres prévus et éventuellement vos petits challenges personnels !

Les médailles :

10 livres lus : Trophée des orteils en éventail
20 livres lus : Trophée du surfeur livresque
30 livres lus et plus : Trophée de la tong en or

Ma pal estivale
Karine Hale, Le pacte (Un couple sur la couverture)
Respire, Annie, Respire de Miranda Kenneally (K nom d'auteur)
L'infini + 1 de Amy Harmon (Collection R)
Aux délices de Miss Caprice de Évelyne Gauthier (One-shot)
Meg Corbyn tome 1 de Anne Bishop (+ 17.5 sur LA)
Chroniques lunaires tome 1: Cinder de Marissa Meyer (Heroine avec C)
Avalon High de Meg Cabot
Marked Men tome 1 de Jay Crownover
Did I mention I love You tome 1 de Estelle Maskane 
Sorcière malgré elle tome 1 de Méropée Malo
Muchachas tome 1 de Katherine Pancol
Victorian Fantasy tome 1 de Georgia Caldera
Robe soleil et bottes de pluie de Johanne Pronovost
La jeune fille sur la falaise de Lucinda Riley
Angel tome 3 de L.A. Weaterly
Une saison goût citron de Joanna Philbin
Nil tome 1 de Lynne Matson
En attendant Doggo de Mark Mills
À moi la liberté de JoEve Dupuis
Les ensorceleuses de Chloé Varin
Te succomber tome 1 de Jasinda Wilder
Dissonance tome 1 de Erica O'Rourke
Contes des royaumes, Intégrale de Sarah Pinborough

lundi 23 mai 2016

Sunshine tome 1 de Paige Mckenzie

Résumé
L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisie sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique... Au cours d’une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l’eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n’y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu’il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement…
Mon avis
   J'ai toujours apprécié la collection Black Moon depuis que j'ai lu la saga Twilight. Les romans m'ont toujours paru accrocheurs tant par leur résumé que leur couverture. Celui-ci n'en fait pas exception, sauf la fin qui était un peu trop prévisible à mon avis.

   Sunshine est ma première lecture de Paige Mckenzie. Sa plume est bien adaptée à un public Young Adult et les titres bien représentatifs du contenu des chapitres. L'histoire est narrée avec clarté et c'est un roman dont la fluidité fait en sorte qu'on n'oublie pas ce qu'on vient de lire la seconde d'avant.

   Le personnage principal est Sunshine. Elle quitte le Texas avec sa mère pour venir s'installer dans un nouvel État. Leur nouvelle résidence est lugubre, sent la moisissure et Sunshine est persuadée qu'elle ne parviendra pas à s'adapter à cette nouvelle ville et au climat pluvieux. Elle est une adolescente un peu marginale qui s'habille avec des vêtements vintage, ce qui fait en sorte qu'elle ressort du lot par rapport aux autres jeunes de son âge. Sa mère a obtenu un poste avec davantage de responsabilités dans l'hôpital de la ville et Sunshine se retrouve plus souvent qu'autrement seule à la maison. La façon dont les personnages sont présentés est bien, mais je ne suis pas parvenue à m'attacher à la protagoniste. Peut-être est-ce du à un manque de profondeur dans la description psychologique? Je n'en ai aucune idée.

    L'intrigue débute vraiment quand Sunshine entend des bruits suspects dans la maison. Les objets se déplacent tout seuls et de l'eau se met à sortir sous la porte de la salle de bain alors que celle-ci est bloquée. Quels êtres maléfiques se cachent entre les murs? Sunshine et son nouvel ami de son école décident de relever des preuves sur les diverses manifestions, car la mère de Sunshine n'en croit pas un mot des histoires de fantômes. J'ai grandement apprécié l'atmosphère angoissante, surtout dans la première moitié. Par la suite, le tout m'a semblé trop planifié. J'avais l'impression de savoir ce qui allait arriver avant même que ça ne se passe. L'auteure a fait bon usage des informations révélées sur les esprits maléfiques et sur l'histoire familiale des personnages impliqués dans la quête de Sunshine. Cependant, davantage de mystère aurait été bienvenu.

   C'est un roman léger que j'ai apprécié dans l'ensemble mais dont j'aurais aimé être davantage surprise par le déroulement de l'intrigue. L'aspect horreur est bien exploité sans être trop glauque compte tenu du public cible. Je lirai le tome deux très certainement lors de sa parution.

   Je remercie énormément Hachette Canada pour ce partenariat!


La sélection tome 5: La couronne de Kiera Cass

Résumé
Il ne doit en rester qu'un.

Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

Sa mère à l'article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l'amour et du pouvoir, détestée par une partie de l'opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.
Devenir femme, épouse et reine en l'espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le coeur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l'écouter...

Le dernier volet de la série best-seller international.
Mon avis
   J'attendais avec impatience ce dernier tome de la saga qui m'a ravie par son côté glamour, mais aussi par ses leçons sur l'amitié et l'importance de la famille. C'est donc avec plaisir que je me suis lancée dans ce dernier tome, curieuse de découvrir comment allait se terminer la sélection d'Eadlyn. J'ai cependant été surprise sur de nombreux points, car le processus ne s'est pas exactement terminé de la même façon que pour le roi Maxon.

  Encore une fois, je ne peux que tarir d'éloges sur la plume fluide, dynamique et captivante de Kiera Cass. On embarque tant dans l'histoire que c'est le coeur gros qu'on referme la quatrième de couverture. Certains auteurs ravivent la flamme chez le lecteur et celle-ci en fait dument partie.

  Le personnage principal demeure Eadlyn. Cependant, on assiste à des modifications dans sa façon d'agir et de se comporter face aux sélectionnés, mais aussi devant les nouvelles responsabilités qui s'imposent à elle en avance. Sa mère étant malade, elle doit faire preuve de maturité pour occuper son poste de régente avec efficacité. J'ai eu l'impression de découvrir une Eadlyn plus compréhensive, réaliste et moins enfant gâtée. La quantité de sélectionnés est moins élevée. Le processus a été accéléré du à la maladie de sa mère et la princesse doit rapidement faire son choix. Nombreuses sont les surprises qui nous attendent au fur et à mesure des derniers tête à tête. J'ai apprécié les revirements de situation et les incertitudes que l'auteure laisse planer dans la tête du lecteur. On se demande constamment qui sera choisi et cela nous entraîne à ne pas déposer le livre tant qu'on a pas obtenu la réponse.

  L'intrigue est énormément centrée sur l'aspect politique entre la grogne du peuple envers Eadlyn et la famille Illea qui revient dans les parages. C'est mon seul point négatif, car je trouve que la romance a été davantage reléguée au second plan et que l'histoire de ce dernier tome s'est davantage centrée sur les nouvelles responsabilités de la princesse. Je trouve que les derniers prétendants auraient davantage du être impliqués dans les événements et testés sur leurs aptitudes quant à faire face à divers conflits. Cependant, cela n'a pas nuit du tout à l'ensemble de l'histoire que j'ai bien appréciée, tout comme la fin m'a littéralement prise par surprise.

  Ce tome clos parfaitement une saga qui m'a fait rêver des mois durant. Je n'ai pas l'impression d'une histoire inachevée, mais plutôt que chaque personnage a trouvé son bonheur à sa façon. Je recommande fortement cette saga, vous passerez d'excellents moments de lecture.

  Je remercie énormément les éditions Robert Laffont pour ce partenariat!

http://laffont.ca/collection/r/

vendredi 20 mai 2016

Rose morte tome 2: Trois épines de Céline Landressie

Résumé
France, fin du XVIIIe siècle.

Alors que la révolte gronde aux quatre coins de la France, Rose est rappelée de la cour de Russie. De retour aux côtés de son mentor, elle découvre que la situation vacille également dans l’univers occulte d’Artus.

Les Arimath doivent faire face à de sauvages attaques sur leurs terres, tandis que la grogne contre la noblesse croît d’instant en instant parmi le peuple. Entre la révolution naissante et les prémices d’une guerre au sein du monde obscur, les bouleversements dans l’existence de Rose s’annoncent cataclysmiques. Leurs conséquences risquent fort de faire sombrer en un même chaos les existences des humains aussi bien que des immortels...
Mon avis
Le premier tome de cette saga de Céline Landressie avait été un vrai plaisir littéraire pour moi. C'est à la fois par le style d'écriture et par la façon dont elle a décrit ses personnages que l'histoire a pris tout son sens à mes yeux. Or, ce deuxième tome est tout aussi intéressant que le premier, mais l'auteure a pris la liberté d'y ajouter un rythme plus rapide ce qui m'a permis d'entrer encore plus dans l'intrigue.

   Le style d'écriture demeure le même. On a toujours un langage soutenu et adapté à l'époque. J'admire sa plume qui permet à la fois de narrer l'histoire, mais aussi de faire vivre au lecteur une panoplie d'émotions avec élégance et délicatesse. Les dialogues concordent bien avec la caractérisation des personnages, notamment la prestance des frère d'Holival.

  En dehors des personnages dont on a fait la connaissance dans le premier opus, s'ajoute Vassili. Il s'agit d'un prince que Rose a connu lorsqu'elle était en exil et dont elle a fait son serviteur. Son élégance, ses bonnes manières et son aristocratie rivalisent avec la personnalité des frères d'Holival. Comme dans le précédent tome, l'auteure porte attention au côté psychologique des personnages et s'assure de faire concorder leurs réactions à leurs émotions. On apprend ainsi à connaître davantage les maisons qui constituent le monde occulte, surtout celle à laquelle Rose appartient et qui se nomme Arimath. J'ai apprécié que même les personnages secondaires aient un descriptif suffisant pour qu'on puisse envisager leurs réactions et éventuellement leur rôle dans l'intrigue.

  L'intrigue se déroule alors que Rose est rappelée aux côtés de son mentor pour faire face aux prémices d'une guerre dans le monde occulte. Alors qu'elle a été éloignée d'Artus durant de longues années, sa relation avec son frère et lui est tendue. D'autant plus qu'elle leur impose la présence de son nouveau serviteur. Durant l'ensemble de l'intrigue, Artus prend des décisions auxquelles Rose ne comprend pas les raisons et par le fait même, le lecteur n'est pas en mesure de toujours comprendre les déplacements du petit groupe. L'histoire est davantage centrée sur les combats que dans le premier volume. Le rythme est donc plus dynamique compte tenu que la mythologie et les autres explications historiques sont davantage reléguées au second plan. De ce fait, même si on ne comprend pas nécessairement les raisons des décisions d'Artus, on ne peut que poursuivre notre lecture, car on veut parvenir à élucider le mystère autour des combats et des sous-entendus dans les dialogues. Rassurez-vous, dans le dernier quart tout s'éclaircit.  La romance est moins présente dans ce volume-ci, mais au fil des pages on ne peut s'empêcher de se demander quand Artus va dire à Rose qu'il l'aime ou s'il va le faire tout simplement. Rose va-t-elle continuer à l'aimer indéfiniment?

  C'est un second tome que je conseille tout autant que le premier. C'est un amalgame de mystère, de trahisons et de forts sentiments.  Il y a cette tension qui vous tient en haleine jusqu'à la toute dernière page. Le rythme ne vous donne pas de répit et vous verrez que les hypothèses que vous vous ferez seront si nombreuses que vous voudrez parvenir rapidement à la toute fin pour vérifier si vous aviez raison. C'est avec impatience que j'attends le troisième volume!

  Je remercie énormément la Boîte de diffusion pour ce partenariat!

Vous pouvez vous procurer le roman ICI

lundi 16 mai 2016

Liebster award

Bonjour à tous! Petite chronique un peu spéciale aujourd'hui, car j'ai été nominée pour le liebster award par Élise du blog PeaceandBooks. Je la remercie énormément et je m'empresse de ce pas à répondre à ce tag qui m'était inconnu jusqu'à maintenant.

On doit donc partager les informations suivantes:
- 11 faits sur soi
- répondre aux 11 questions choisies par la blogueuse
- poser 11 nouvelles questions
- nommer 11 blogs

11 faits sur moi

1. J'ai 26 ans.
2. Je suis diplômée en communication de l'Université de Montréal.
3. J'ai un furet qui s'appelle Billy et que j'adore énormément.
4. Je suis passionnée des fils musicaux, de danse et de gymnastique tout comme les séries télévisées sur les mêmes thèmes.
5. Je suis une grande romantique, j'apprécie pleinement un livre s'il y a juste une parcelle de romance dedans.
6. Mes plats préférés sont les pâtes et le poulet frit.
7. Je joue beaucoup aux jeux vidéos et je fan de la tortue Yoshi.
8. Les premiers romans qui m'ont vraiment fait apprécié la lecture c'est Cassiopée l'été polonais et les Harry Potter.
9. J'aime bien les loisirs créatifs, surtout le scrabooking quand j'ai le temps d'en faire.
10. Je suis fille unique et cela me convient parfaitement!
11. Je ne relis jamais un livre deux fois et je ne regarde jamais les adaptations cinématographiques avant d'avoir lu un livre, j'ai l'impression que ça gâche le punch!

Mes réponses aux 11 questions
Pourquoi avoir créé un blog ? 
J'ai créé un blog à la base pour pouvoir partager mes avis littéraires et faire connaître de nouvelles lectures partout dans le monde. Les auteurs méritent qu'on mette de l'avant leur talent et d'être lus et relus par plusieurs.
Quels sont tes autres passions ?
J'adore les loisirs créatifs (scrapbooking, coloriage, peinture) et je joue aux jeux vidéos tant sur console que Pc. 
Es-tu du genre sportif ?
J'aime le sport! Je m'entraîne chaque matin religieusement pour conserver la forme.
Quel est ton lieu préféré quand tu lis ?
J'aime bien lire calée entre les coussins avec un plaid pour tenir chaud sur mon divan dans le salon. Il m'arrive cependant de lire parfois dans mon lit.
Quel est le genre que tu préfères le plus ?
J'ai une préférence pour la romance, mais je lis vraiment de tout sauf des bandes-dessinées.
Quel auteur voudrais-tu voir  au moins une fois dans ta vie ?
J'en ai plusieurs, mais je dirais Nora Roberts et Danielle Steel
Quelle serait ta journée parfaite/rêvée ? 
Un budget livre illimité et une journée complète pour éplucher les librairies
Quel serait le lieu où tu aimerais vivre dans une autre vie ?
À Paris en France ou en Toscane en Italie.
Cite-moi 6 livres que tu apporterais sur une île déserte.
Orgueil et préjugés de Jane Austen, Harry Potter de J.K. Rowling, Twilight de Stephenie Meyer, Palomino de Danielle Steel, La danse hésitante des flocons de neige de Sara Morgan et Rose morte de Céline Landressie.
Quel est ton dernier livre coup de cœur ?
Les fleurs sauvages de Kimberley Freeman
Quel est le prochain livre que tu souhaites acheter ?
Leaving amarillo de Caisey Quinn
 

dimanche 15 mai 2016

Audrey retrouvée de Sophie Kinsella

Résumé

   Souffrant de troubles anxieux, Audrey, 14 ans, vit recluse chez elle et regarde le monde à travers ses lunettes noires. Dr Sarah, la psychiatre qui la suit, lui demande de tourner une vidéo de sa famille et de son univers familier. Pour voir le monde d’un nouvel œil, celui de la caméra. La jeune fille entame alors une série de chroniques et d’interviews. Sa mère, Anne, perpétuellement au bord de la crise de nerfs, a décidé de priver Frank, l’aîné, accro aux jeux vidéo, d’accès à l’ordinateur et à internet. Mais surtout, alors qu’Audrey commence son reportage, elle rencontre Linus, un copain de son frère. Linus va lui redonner confiance en elle et de lui faire redécouvrir le monde extérieur ...

Mon avis  

     Après avoir agréablement mentionné l'humour de Sophie Kinsella dans la saga de l'accroc du shopping, j'espérais retrouver dans ce nouveau roman cet aspect de sa plume qui me plaisait tant. C'est donc avec ces attentes que j'ai entamé la lecture d'Audrey retrouvée. Or, j'ai été agréablement surprise par ce roman. Brièvement, on réussit à faire passer un sujet sensible avec délicatesse et même une grande parcelle d'humour. 

 

    Tout à son habitude, Sophie Kinsella conserve la fluidité de sa plume et la simplicité de sa narration. C'est littéralement un roman dont les pages se tournent toutes seules. Les dialogues sont dynamiques et fort comiques et elle aborde le phénomène de l'anxiété sociale avec humour tout en respectant la gravité du phénomène. On peut donc dire qu'elle a su doser ses propos avec brio. Le thème du jeu vidéo est aussi récurrent dans ce roman, le frère d'Audrey étant un adepte d'un jeu particulier sur ordinateur. C'est un roman agréable à lire, sans prise de tête et traitant de sujets actuels.

 

     Le personnage principal de l'histoire est Audrey. Suite à des difficultés vécues à l'école, elle se retrouve à domicile et forcée de suivre une thérapie pour parvenir à se guérir de ses troubles anxieux. L'auteure utilise un large éventail d'expressions et un vocabulaire varié pour décrire ce que ressent Audrey et comment elle perçoit la situation. Elle use d'un langage imagé que le lecteur peut aisément se figurer. Son frère, Frank, et sa mère, Anne, occupent aussi une place importante dans l'histoire alors que celui-ci est aux prises de conflits avec sa mère et que cette dernière est obsédée par le contenu du Daily Mail et ses allégations sur l'impact des jeux vidéos. Frank est le portrait de ce qu'on appellerait le geek parfait alors qu'Anne a une personnalité plutôt névrosée sur les bords. Le père de Frank est plutôt centré sur son travail et n'interfère que peu dans les réactions de sa femme. Plutôt effacé, j'aurais bien aimé que celui-ci prenne davantage de place dans la famille.  L'auteure dresse le portrait de personnages colorés à la personnalité dynamique et pour lesquels on a de cesse de s'esclaffer ou de s'attendrir.


    L'intrigue porte en majeure partie sur les progrès d'Audrey pour surmonter sa maladie et la façon dont Frank et sa mère vont gérer les conflits autour du jeu vidéo. Audrey devra passer par plusieurs étapes difficiles pour réussir à s'en sortir. Son rétablissement dépend entièrement d'elle et de son aptitude à sortir de sa zone de confort. Linus qui est un ami de son frère, jouera un rôle important pour l'aider. Frank quant à lui doit réussir à convaincre sa mère de l'utilité des jeux vidéos afin qu'elle lui permette de jouer quand il le désire sans encombre. L'histoire nous fait passer du rire à la tristesse et à l'espoir sans arrêt. L'auteure a cette façon de rendre les personnages si réels et vivants qu'on a littéralement l'impression de vivre aux côtés de cette famille.


   C'est un roman que je conseille fortement. Il est à l'image de ce que vous aimez de la plume de Sophie Kinsella en plus de traiter de thèmes d'actualité. N'hésitez pas à vous le procurer, vous aller passer par une large gamme d'émotions, c'est garantie!

 

   Je remercie énormément Interforum Editis pour ce partenariat.

 

 


   

Le sang des dieux et des rois de Eleanor Herman

Résumé
A 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue... Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c'est sans compter sur son premier amour... Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d'Alexandre. Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l'avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d'Esprit.
Mon avis
 Il y a longtemps que je ne m'étais pas plongée dans un bon roman de fantasy. J'ai été attirée par celui-ci grâce au résumé qui laissait transparaître une intrigue aux multiples surprises et une parcelle de romance pour laquelle je fond littéralement.

   Je ne connaissais pas du tout l'auteure avant d'aborder la lecture de ce premier opus. J'ai été conquise par son style d'écriture riche, descriptif, sans pour autant rendre l'histoire lourde à comprendre. Le vocabulaire est bien adapté à ce type de roman dont les thèmes tournent autour de la guerre de territoire et de la gestion d'un pays. J'ai apprécié que l'auteure aborde ces sujets avec précision, mais sans en faire nécessairement le coeur du roman. Elle laisse aussi place à la romance et à un côté plus fantasque avec la magie que maîtrise certains personnages.

  Plusieurs personnages se partagent l'intrigue de ce roman; Katerina, Jacob, Alexandre et Zofia. Ce ne sont que les principaux, car il y a bon nombre d'autres personnages secondaires qui possèdent tout de même une place importante. Bien que l'abondance de personnages et de quêtes aurait pu être à l'origine d'un chaos dans la structure de l'intrigue, l'auteure à réussi à mettre de l'avant chacun de ces personnages de façon à ce que leurs histoires se rejoignent. C'est un point que j'ai grandement apprécié. Katerina et Jacob viennent du même village, mais malgré leurs objectifs qui diffèrent, ils se retrouvent au palais d'Alexandre. Seule Zofia a une histoire à part, mais j'ai l'impression qu'elle pourrait rencontrer les autres personnages dans les prochains volumes. Cela reste à voir, mais sa quête pour retrouver les mangeurs d'esprit l'amène à voyager énormément. L'histoire est riche d'action, car les chevaliers cotoient la magie et même les animaux. L'auteure n'a pas manqué d'originalité pour faire ressortir les caractéristiques de chacun des êtres impliqués.

  L'intrigue porte sur la quête que les divers personnages se doivent d'accomplir. Jacob porte un amour énorme pour Katerina, mais il souhaite pouvoir lui offrir une vie décente. Son objectif est donc de rejoindre les rangs des guerriers Ésariens. Katerina a une histoire de famille difficile et remplit de secrets. À la recherche des morceaux pour reconstituer son puzzle, elle en apprend de plus en plus sur ses origines et les raisons pour lesquelles on l'a laissé dans l'ignorance. Alexandre doit faire preuve de courage et de force pour prouver qu'il porte bien le titre de prince régent pendant le départ de son père. Alors que des menaces planent sur la Macédoine, il aura l'occasion de mettre tout en oeuvre pour prouver son pouvoir. Quant à Zofia, elle a un destin qui l'attend, mais celui-ci ne correspond à ce que son coeur lui dicte. Elle veut faire en sorte de modifier le cours de sa vie à tout prix. On ne s'ennuie pas du tout dans ce roman. Il n'y a aucune longueur et l'auteure nous garde en haleine jusqu'à la toute fin ou on nous révèle certains secrets, mais pas tous, pour nous inciter à poursuivre dans le second tome. C'est effectivement très réussi, car la quête de chacun de se termine pas avec la fin de ce premier opus...

  Je conseille ce roman à quiconque est adepte d'histoires de fantasy. Il est bien construit, les personnages bien explicités et l'intrigue est à couper le souffle. C'est définitivement un petit bijou à conserver dans votre librairie. Pour ma part, je ne peux que vous recommander de faire la connaissance du personnage du griffeux. Il apporte une légèreté fort agréable à l'histoire.

  Je remercie énormément les éditions Robert Laffont collection R pour ce partenariat.

http://laffont.ca/collection/r/

mercredi 11 mai 2016

Dis-moi que tu m'aimes tome 1 de Francisco de Paula Fernandez

Résumé
Paula, 17 ans, a rendez-vous avec Angel, le garçon qu'elle a rencontré sur Internet et dont elle est tombée amoureuse. Le jour J, elle attend, fébrile, mais il n'arrive toujours pas. Elle décide finalement d'entrer dans un Starbucks. C'est là qu'elle croise Alex, un jeune homme très séduisant qui lit le même roman qu'elle. Commence alors un chassé-croisé de rencontres amoureuses. Les trois meilleures amies de Paula, inséparables, assistent à cet imbroglio d'amour, de quiproquos et de rivalités en tous sens.
Mon avis
   Je souhaite tout d'abord remercier les éditions Albin Michel pour ce partenariat. J'ai découvert ce roman en premier lieu dans sa version originale, en espagnol. Ce roman était mentionné comme étant un véritable phénomène littéraire. C'est donc avec énormément d'attentes que j'ai entamé la lecture. Cependant, je m'attendais à une histoire un peu plus rythmée et avec un contenu un peu plus varié.

    Je dois dire que j'ai adoré la plume de l'auteur. Elle est parfaitement adaptée à un public adolescent, par le choix du langage et la fluidité qui découle de la structure des phrases. J'ai adoré les références que l'auteur fait à la culture musicale hispanique ainsi qu'aux grands succès de la musique américaine qui ont fait fureur ici. J'ai eu la chance de découvrir de nouveaux artistes dont j'écoute maintenant plusieurs chansons. La lacune que j'ai relevée, c'est dans la redondance du thème de l'histoire. Bien que ce soit une romance, l'amour est toujours présenté de la même façon. Il y a toujours ce questionnement que possède Paula qui revient sans cesse et qui ne permet pas d'aborder les sentiments amoureux sous une vision différente. Plusieurs garçons font partie de l'histoire et de par leur personnalité, ils auraient pu apporter un ton et une variation intéressante à l'intrigue.

   Le personnage principal de l'histoire est Paula. Elle est bien sûr accompagnée à chaque moment de sa vie d'écolière par ses amies les Dragibus. Elle leur confie ses amours, ses chagrins, ses inquiétudes. Autour de Paula gravitent trois garçons: Angel, Mario et Alex. Le premier est journaliste, le second est dans la classe de Paula et est excellent en mathématiques tandis que le troisième est écrivain et musicien. Leurs personnalités sont toutes très différentes, mais ils apportent chacun à leur façon à la vie de Paula. J'ai apprécié que l'auteur mette l'accent sur les moyens de communication contemporains qu'ont les adolescents pour faire des rencontres que ce soit sur Facebook ou par le biais des messages texte.

   L'intrigue tourne autour des sentiments amoureux que ces trois garçons ont envers Paula et la façon dont celle-ci doit gérer le tout. C'est une adolescente qui n'a pas encore d'expérience amoureuse et qui apprend à écouter son coeur tout en essayant de comprendre les contradictions dans ses émotions. L'auteur aborde bien la question des sentiments amoureux chez les adolescents et la confusion que cela engendre. Il nous démontre aussi à quel point en parler avec ses amis est important et comment les parents réagissent devant leur fille qui grandit. Le seul problème demeure dans le manque d'originalité de la présentation de l'histoire en général et du fait que l'intrigue s'étire en longueur.

   Ce n'est pas un mauvais roman pour autant. C'est une lecture légère, mais on s'attache énormément au personnage de Paula. Par contre, il n'a simplement pas été à la hauteur de mes attentes.


jeudi 5 mai 2016

Je colorie les saisons: Le printemps

Résumé
Un album de coloriage aux traits fins pour les petits amateurs de la nature au printemps. Un vrai bol d'air pour les petits amateurs de la nature, ou pour apprendre à l'aimer. Fleurs, fruits, arbres, animaux et bien d'autres choses à découvrir et à colorier dans ce livre sur le thème du printemps.
Mon avis
   Conçu pour les enfants entre 4 et 6 ans, ce cahier de coloriage est tout simplement mignon! Les images sont attrayantes et c'est sans compter les couleurs employées pour colorier l'image qui sert d'exemple. Le fait d'avoir une image déjà complétée facilite la tâche à l'enfant qui n'a qu'à reproduire sur la page opposée les mêmes couleurs sans se préoccuper d'avoir à choisir lesquelles apposer. Bien sûr s'il a l'âme un peu rebelle, il peut aller à l'encontre de l'exemple en choisissant ses propres couleurs selon son ressenti. L'idée est justement de donner un modèle de référence au cas ou l'inspiration ne serait pas de la partie.

     Le choix des images est très pertinent compte tenu de la saison évoquée. On retrouve même des poussins qui représentent la fête de Pâques pour indiquer à l'enfant qu'elle se déroule toujours au printemps. Les animaux et les insectes ont tous des visages souriants ce qui a pour avantage de rendre l'enfant heureux pendant son coloriage. 

   C'est une activité à pratiquer en tout temps et l'enfant apprendra par le plaisir à associer le printemps à ses diverses manifestations dans la nature. N'hésitez pas à vous procurer ce cahier, vous verrez que votre enfant ne tardera pas à revenir vers vous pour vous montrer ses créations. 

  Je remercie énormément Interforum Editis pour ce partenariat!


mercredi 4 mai 2016

Désolée, je suis attendue de Agnès Martin-Lugand

Résumé
Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu'on lui adresse, elle a simplement l'impression d'avoir fait un autre choix, animée d'une volonté farouche de réussir. Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.
Mon avis
  C'est avec ce roman que je découvre la plume de l'auteure pour la première fois. J'avoue avoir été intriguée par le titre. J'avais une petite idée des motivations qui ont porté l'auteure vers ce choix, mais j'ai apprécié l'ampleur de la signification que ces quelques mots ont apporté à l'intrigue. L'excuse de Yael pour échapper aux situations qu'elle jugeait comme une perte de temps était justement désolée, je suis attendue.

      L'auteure a une plume captivante. J'ai apprécié les expressions utilisées, le choix du vocabulaire et la façon dont les phrases se suivaient harmonieusement. Elle aborde avec précision l'importance du travail sur la vie quotidienne tout comme son impact sur les relations sociales, familiales et amoureuses. Elle dresse avec brio un portrait de la vie contemporaine telle qu'on pourrait la vivre aujourd'hui si on était piégés dans le cercle vicieux que consiste la routine de Yael.

    Cette dernière est le personnage principal de l'histoire. On fait sa connaissance alors qu'elle était étudiante et stagiaire, mais la majeure partie du roman se déroule dix ans plus tard alors qu'elle travaille d’arrache-pied pour son boulot d'interprète. Obsédée par la performance, elle n'a pas de temps à consacrer à sa famille et à ses amis qui s'inquiètent quant à ses choix de vie. Cependant, lorsque Marc revient d'un long périple en solo, la vision de Yael commence à se modifier. Marc est tout l'opposé. Il aime profiter de la vie, ne rate pas une occasion d'aller manger à l'extérieur ou de s'amuser. Il influencera Yael de bien des manières dans l'histoire.

   L'intrigue est centrée autour de l'évolution du comportement de Yael et de son obsession du travail acharné. Elle se butera à de nombreux obstacles auxquels elle ne pourra pas remédier en un clin d'oeil. Son patron l'enverra en vacances pour qu'elle puisse se reposer et cette expérience aura tôt fait de démarrer les changements dans la vie de la jeune femme.

   Ce roman est une excellente leçon de vie, comme quoi la modération assure un équilibre dans tous les domaines. Le travail n'est pas la solution à tous les problèmes. Il faut savoir prendre le temps pour sa famille, ses amis et pour sa tendre moitié. On en ressortira justement plus motivé et plus efficace pour accomplir nos tâches. Les collègues aussi sont là pour nous aider en cas de besoin. Il faut apprendre à faire confiance et savoir déléguer si nécessité!

  Je conseille fortement la lecture de ce roman. Vous passerez un bon moment avec ces personnages aux personnalités attachantes. Le point fort de ce roman? L'adéquation entre la description des personnages et l'intrigue versus la société telle quelle est aujourd'hui. Le portrait est frappant!


dimanche 1 mai 2016

La conspiration tome 2: La carte du destin par Maggie Hall

Résumé
Deux semaines.
C'est le temps qu'il a fallu pour que la vie d'Avery bascule du tout au tout. En l'espace de deux semaines, elle a découvert qu'elle était l'héritière d'une puissante société secrète connue sous le nom du Cercle et que sa mère était l'otage des ennemis du Cercle. Elle est aussi tombée amoureuse d'un garçon qu'elle n'a pas le droit d'aimer au moment même où elle apprenait qu'un autre lui était destiné, à son cœur défendant.
À présent, Avery traverse les océans à bord d'un jet privé, à la chasse aux indices qui lui permettront de lever le voile sur la vraie nature du Cercle, condition sine qua non pour que sa mère et elle reprennent leur liberté avant qu'il ne soit trop tard. Les deux garçons sont à ses côtés : Jack, fiable, loyal et bien décidé à l'aider, quitte à négliger sa propre mission ; et Stellan qui, jour après jour, se rapproche d'elle, lui faisant remettre en question toutes ses certitudes.
Mais à l'issue d'une course contre la montre qui mène Avery des îles grecques au tapis rouge de Cannes, une découverte vient tout chambouler, menaçant les fondations mêmes du monde. Voilà Avery forcée d'affronter la vérité en face : les membres du Cercle sont à mille lieues d'être ce qu'ils prétendent.
Mon avis
   Après avoir apprécié la lecture du premier tome de La conspiration de Maggie Hall, j'étais impatiente de découvrir vers quels nouveaux horizons l'intrigue allait nous mener. J'ai été ravie de découvrir que j'ai encore plus apprécié ce second tome que le premier.

   La plume de Maggie Hall est toujours aussi rythmée et intéressante. Les événements sont bien narrés et il n'y a pas de longueur ou de longues descriptions. J'avais trouvé que le premier volume s'attardait parfois sur des petits détails trop longuement, mais dans ce cas-ci, on retrouve davantage d'action et un rythme plus soutenu.

   On retrouve les trois personnages principaux qui étaient présents dans le premier opus: Avery, Jack et Stellan. Avery qui a maintenant réalisé qu'elle a une famille au sein du cercle, a accepté sa place et poursuit toujours son dessein pour trouver le tombeau d'Alexandre Le Grand. Jack et Stellan sont toujours à ses côtés pour veiller sur elle et l'accompagnent dans sa quête. Cependant, sa relation avec les deux garçons devient de plus en plus ambiguë quand son père décide qu'elle doit se marier. Pour se faire, elle doit rencontrer les héritiers des autres familles du cercle.

   L'intrigue nous fait voyager à travers la Grèce, Venise et quelques autres pays. C'est un aspect que j'avais apprécié du premier volume et je suis heureuse de le retrouver dans le second aussi. La quête des indices menant au tombeau est moins omniprésente que dans le premier. Il y a moins de passages centrés sur la description de lieux, de monuments et de sculptures. L'aspect relationnel entre les personnages est plus développé et la romance est davantage présente, autre aspect que j'ai adoré. Je mourrais d'envie de découvrir ce qui allait advenir de l'attirance d'Avery envers Stellan et Jack. Plus l'histoire avance, plus on découvre que nos perceptions des personnages sont erronées. Certains ont des réactions qui nous prennent littéralement par surprise. Bien que la fin soit quelque peu prévisible sur l'aspect romance, la quête aux indices et les membres de sa nouvelle famille, les Saxons, sont plus difficiles à cerner. C'est vraiment dans les dernières pages qu'on discerne le vrai du faux.

   Je suis impatiente de découvrir le troisième opus. La fin laisse présager de nouvelles aventures fort captivantes et qui, à mon avis, vont prendre une direction différente des deux premiers volumes. Mais je ne vous en dis pas plus. À vous de découvrir la suite de cette excellente saga que je recommande fortement!

   Je remercie énormément la collection R pour ce partenariat!

http://laffont.ca/collection/r/

Le souffle glacé du passé par Lulu Taylor

Résumé
Après son mariage, Delilah s’installe à Fort Stirling, un beau domaine de la campagne anglaise, loin de l’agitation londonienne et de son métier de journaliste. Mais la demeure est un peu triste et John, son mari, semble parfois accablé par un terrible chagrin dont il ne veut rien dire.

Pourquoi déteste-t-il tant la petite dépendance laissée à l’abandon sur la colline ? Quels secrets abritent les murs de la propriété ? Et qu’est devenue la mère de John, cette femme dont personne n’ose jamais parler ?

Delilah décide d'en savoir plus sur cette étonnante famille. Elle remonte peu à peu les traces du passé et découvre qu’au milieu du XXe siècle, une tragédie s’est déroulée à Fort Stirling. Les mensonges et les sombres secrets de cette époque vont bouleverser toute sa vie...

Deux générations de femmes : amour, secrets et trahisons...
Mon avis
   Les parutions des éditions City m'ont toujours intéressée tant par les résumés que la beauté des couvertures. Je remercie énormément Hachette Canada de m'avoir permis de découvrir ce roman de Lulu Taylor. C'est une auteure qui m'était totalement inconnue, mais que je n'ai pas regretté une seule seconde d'avoir découvert.

   Sa plume est fluide et magnifique. Le tout est bien narré compte tenu des changements entre le passé et le présent. D'un côté, on a l'histoire de Delilah qui se déroule aujourd'hui et de l'autre, l'histoire des Stirling qui ont habité la résidence de Fort Stirling de génération en génération. L'alternance des époques est bien effectuée, tout comme la description des lieux et des mentalités des personnages qui sont bien adaptées à leur période. Je n'ai décelé aucune longueur dans l'intrigue et j'ai tout de suite pris goût aux mystères de la famille Stirling.

   Les deux personnages principaux sont Delilah et John. La première choisit de quitter son poste de journaliste pour venir vivre avec son mari et s'occuper de la nouvelle résidence. Cependant, son mari se révèle être de plus en plus taciturne et se replie sur lui-même à leur retour de leur voyage de noces. Delilah a une personnalité tenace et elle fait preuve de persévérance pour comprendre le soudain changement d'attitude de son mari. Ce dernier ne fait par contre rien pour l'aider, ne répondant en aucun cas à ses questions sur sa famille.

   L'intrigue tourne autour de ce que Delilah va découvrir de la vie de John, de sa naissance à aujourd'hui ainsi que les raisons pour lesquelles John ne veut jamais évoquer sa mère. Elle aura tôt fait de se rendre compte que la famille Stirling cache de nombreux secrets et que la vérité est parfois terrible à assumer et loin d'être conventionnelle. Le fait d'avoir l'histoire partagée entre les recherches au présent et l'histoire telle qu'elle s'est passé au milieu du 20eme siècle nous permet de faire des liens et des suppositions quant à ce qui est vraiment arrivé à la famille. Pourquoi tant de sujets tabous, et autant de douleur et de rancune? C'est la quête que mènera Delilah durant l'ensemble du roman, jusqu'à la toute fin ou on apprend l'ampleur de l'enjeu véritable des révélations.

   J'ai grandement apprécié ce roman. Il ne se distingue pas vraiment des autres romans que j'ai pu lire sur les secrets de famille, mais il n'en demeure pas moins un excellent ouvrage à découvrir et qu'on ne peut poser tant qu'on a pas percé les secrets. N'hésitez pas à vous le procurer, vous passerez sans contredit un excellent moment de lecture!