dimanche 4 décembre 2016

Les records du jeu vidéo de Clive Gifford



Résumé

    Tous les records du monde du jeu vidéo !
Quel est l’ordinateur le plus cher jamais créé?
Quel a été le marathon le plus long dans Minecraft?
À combien s’élève le record du plus haut score jamais atteint à Space Invaders?
Des premières consoles aux jeux sur smartphone, de Pac-Man à Candy Crush, en passant par FIFA, World of Warcraft et Final Fantasy, découvrez tous les records et autres faits incroyables recensés dans l’univers du jeu vidéo!

Mon avis
Vous avez un membre de votre famille qui est un grand joueur de jeux de consoles ou encore un fanatique de technologie? L'ouvrage que je vais vous présenter est non seulement un livre à conserver précieusement (eh oui, vous ne voudrez pas le partager!), mais aussi un que vous ne vous lasserez pas de consulter et d'admirer.

Les jeux vidéos n'ont pas d'âge. Que ce soit les premiers ordinateurs, les premières consoles de jeux vidéos ou encore les petits jeux mobiles disponibles aujourd'hui sur tablette ou téléphone, cet ouvrage traite des records de plusieurs générations.

La première chose que vous allez remarquer en feuilletant le livre, c'est la beauté des graphismes. Les couleurs vives sont ce qui saute aux yeux de prime abord. Mais si vous vous attardez plus longuement sur le contenu, le livre se dévoile sur des générations de technologie et de succès propres à plusieurs années d'évolution.

Vous allez être surpris par les records, je suis personnellement née en 1989 et j'ai eu la chance de découvrir les jeux clés qui ont précédé ma naissance et les records des joueurs et des ventes de consoles et d'ordinateurs. Pour ce qui est des jeux et consoles plus récents, j'ai constaté les chiffres avec stupéfaction. C'est un livre pour les curieux et pour ceux qui collectionnent tout ce qui a trait à l'univers des jeux vidéos. Mario, Pac Man et plusieurs autres bannières populaires sont présents entre ces pages. 

Je vous le conseille pour la variété de jeux et de supports traités, mais aussi pour la qualité des graphismes et de la reliure.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


J'habille mes amies (Noel) de Catriona Pratt et Leonie Pratt


Résumé
  • Voici trois filles bien occupées en période de Noël : elles vont faire du shopping, se rendent à une soirée, font du patinage... il y a treize scènes en tout.
  • Plus de 600 autocollants d'adorables tenues et accessoires divers pour les habiller selon les différentes occasions.
  • Un joli livre qui ne manquera pas de ravir les petites mains.
ATTENTION! Ne convient pas aux enfants de moins de 36 mois en raison des petites pièces. Risque de suffocation par ingestion.

Mon avis
J'ai précédemment sur mon blog déjà chroniqué des ouvrages de la collection J'habille mes amies. Je trouve que ce sont des recueils d'autocollants très bien réalisés et c'est pour cette raison que dans le cadre de mon spécial, je vous recommande celui portant sur Noël. Pour vos petites fashionistas en herbe, c'est un superbe cadeau à glisser sous le sapin.
Comme d'habitude, les scènes dans lesquelles ils faut habiller les amies sont magnifiques. Cette fois, il n'y a aucun autocollant vierge à colorier soi-même, ils sont déjà tous imprimés, mais vous serez soufflés par la beauté des pages. Que ce soit une séance de magasinage de Noël ou encore habiller les amies pour des soirées de fête, en cette période de festivités, c'est l'ouvrage à se procurer.
Les tenues sont scintillantes, même si ce ne sont pas des brillants collés directement sur le morceau de vêtement. La brillance est dans l'illustration et la variété de couleurs thématiques de la saison et de ses réjouissances est pile dans les cordes d'un Noël traditionnel. En surplus, cela donne des idées d'activités à faire avec vos enfants. Pourquoi  ne pas aller voir un spectacle de Casse-Noisette et profiter de la magie?
Je dois avouer que j'ai déjà un faible pour les festivités de décembre, mais je vous affirme que cet ouvrage de la collection est un de mes préféré. J'ai moi-même pris plaisir à remplir les pages et à habiller les filles chaudement.
C'est un album qui fait rêver et que vous pouvez conserver dans la bibliothèque une fois rempli pour le ressortir l'année d'après.
Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.

jeudi 1 décembre 2016

The air he breathes de Brittainy Cherry




Résumé
Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.
Mon avis
Pour ce premier article de mon spécial noel 2016, j'ai choisi de vous présenter mon avis sur ce roman de la collection new romance aux éditions Hugo roman. Avis aux personnes adeptes d'histoires romantiques, car ce roman est pour vous. Ayez vos mouchoirs à portée de main, car vous allez en avoir besoin. Ce roman a aussi été sélectionné pour le prix littéraire de la communauté livresque du forum Livraddict.

C'est le premier roman de l'auteure que je lis. Sa plume est très émotive, fluide et les mots sont bien choisis. Elle alterne les chapitres entre le point de vue de Tristan et d'Élizabeth, ce qui permet au lecteur d'apprendre à connaître leur personnalité indépendamment, mais aussi ensemble lorsqu'ils font connaissance. Ce roman vise plutôt un public adulte, bien que le contenu ne soit pas érotique à outrance. Les descriptions sont discrètes et la seule preuve flagrante d'extravagance de l'auteure est le personnage de Faye.

Les deux protagonistes de l'histoire sont Élizabeth et Tristan. Elle a plutôt une personnalité cordiale et partage son temps entre s'occuper de sa maison et sa meilleure amie qui est tout le contraire d'elle même. Faye ne surveille pas son langage et n'a pas peur de parler d'érotisme en détails. Elle a l'avantage de remonter le moral d'Élizabeth constamment. Tristan pour sa part est plutôt solitaire et taciturne. Il n'est pas apprécié de la communauté dans laquelle il vit et ne se mêle pas aux autres résidents. Jusqu'à temps qu'il rencontre Élizabeth qui est de retour et qui va modifier ses convictions les plus profondes.

L'intrigue porte sur les deux personnages principaux. Ils ont tous les deux perdu des êtres chers et ont chacun, à leur façon, tenté de continuer d'avancer. Malgré tout, ils ont en commun un énorme chagrin qu'ils vont partager de diverses manières. L'histoire traite de la reconstruction de soi, du deuil suite à la mort d'un proche et de l'espoir de parvenir à aimer encore. L'auteure met de l'avant des émotions fortes, bien décrites et en fait voir de toutes les couleurs au lecteur. On est avant tout frappé par le réalisme des émotions vécues par Élizabeth et Tristan. Au delà de leur histoire, une autre intrigue transporte le lecteur sur la compréhension des événements qui se sont déroulés les années précédant leur rencontre.

Je vous conseille fortement la lecture de ce roman. C'est une romance très forte, loin d'être superficielle dans son contenu et d'une richesse énorme. C'est un très beau cadeau à offrir sous le sapin. Une œuvre que personne ne peur oublier de sitôt. Un deuxième tome est à paraître en français, mais il s'agit d'une histoire différente avec d'autres personnages.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


mercredi 30 novembre 2016

Outliers tome 1: Les anomalies de Kimberly McCreight

Résumé
Tout commence par un texto : Wylie, stp, j'ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu'est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l'équilibre du monde ?
Ce premier tome haletant multiplie les faux-semblants et l'inquiétante étrangeté en un crescendo qui le rend impossible à lâcher : c'est LE thriller YA qui donne ses lettres de noblesse au genre !
Mon avis
J'étais curieuse de découvrir Outliers, car c'est le premier thriller que je lis dans la collection R. Je me suis dis que l'histoire allait s'adresser à un public Young adult comme c'est le cas des autres ouvrages de la collection et j'ai été agréablement surprise de constater que même les romans de ce genre peuvent appartenir à ce public.

Le style de l'auteure est très accessible. Le vocabulaire est simple et sans fioriture tout en étant efficace et droit au but. Bien que la science soit un thème récurrent dans l'intrigue, l'auteure prend soin de vulgariser les passages qui auraient pu s'avérer complexes. Le genre est bien représenté et j'ai apprécié que ce ne soit pas une enquête policière traditionnelle qui mène l'action.

La protagoniste de l'histoire est Wylie. Son personnage, malgré son angoisse et ses crises de panique est très fort et courageux. L'auteure nous démontre que Wylie regorge de qualités et de ressources en cas de danger et qu'elle est capable de penser et d'agir même si les manifestations de l'angoisse sont présentes en elle. Elle doit sauver son amie Cassie qui est en danger et c'est accompagnée du petit ami de celle-ci, Jasper, qu'elle fera le trajet. J'aurais aimé avoir plus de détails sur la personnalité de Cassie et Jasper, mais peut-être que ça viendra dans les prochains tomes puisque celui-ci était axé sur Wylie.

La façon dont l'intrigue est menée et comment les événements sont ficelés entre eux font de ce roman une œuvre très prenante. On imbrique la traditionnelle séquestration avec des facteurs externes comme les secrets familiaux et la science. L'intrigue est complexe tout en restant compréhensible, car elle est très bien explicitée. On arrive facilement à se figurer l'aspect sauvage des montagnes et de la nature. Un climat d'angoisse et d'inquiétude règne constamment au fil des pages ce qui retient l'attention du lecteur. C'est un thriller original qui sort quelque peu des chemins balisés et c'est ce qui rend ce livre attrayant à lire.

Je vous conseille la lecture du premier tome de cette saga. Bien évidemment, je vais poursuivre la série pour découvrir ce qui va advenir des personnages, car décidemment, c'est le souffle coupé que cous allez refermer la quatrième de couverture dans l'attente du prochain volume.

Je remercie la collection R pour ce partenariat.

lundi 28 novembre 2016

Au pays de l'ailleurs de Tahereh Mafi

Résumé
Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d'un don magique. La blanche Alice n'a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n'a-t-elle plus qu'un seul but : le retrouver.
Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l'horizon... Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n'est ce que l'on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n'avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

Mon avis
J'ai débuté ce roman avec de grandes attentes compte tenu que j'avais bien aimé l'autre série de l'auteure. Cependant, je dois dire que mon avis est un peu mitigé. Certains éléments ont rendu ma lecture moins prenante que ce à quoi je m'attendais.

Tout d'abord, la narration est un peu spéciale. Le ton donné par l'auteure me fait penser à celui qu'on emploie lorsque l'on raconte un conte. Les ingrédients étaient présents pour réaliser un excellent conte, sauf que ce n'était pas le but poursuivi par l'auteure. Le choix du vocabulaire cependant est adéquat pour un public Young adult et accessible aux jeunes adolescents aussi. J'ai senti que les idées derrières l'histoire étaient présentes et fort intéressantes, mais le récit n'a pas rendu le côté époustouflant et loufoque à sa juste valeur.

J'ai bien apprécié la protagoniste, Alice. C'est une jeune fille courageuse qui depuis la disparition de son père mène une existence différente de celle des autres enfants de son âge. Elle a une particularité, celle de ne pas avoir la peau colorée. Pour elle c'est un handicap, alors que pour d'autres elle représente une réelle curiosité. Oliver, son compagnon de route qui la mènera à son père, est un jeune garçon qui n'a pas peur du danger et ose affronter les obstacles de face. De prime abord, leur relation n'est pas facile compte tenu de leur passé à tous les deux, mais les circonstances et les obstacles sur le trajet développeront leur solidarité. Les personnages ont répondu à mes attentes. Bien décrits physiquement et psychologiquement, ils étaient facilement imaginables pour le lecteur. On apprend à les connaître suffisamment pour les bienfaits du récit.

Mon avis sur l'intrigue est mitigé. J'ai adoré le pays de l'ailleurs. Un univers coloré, dangereux et avec des créatures complètement surréelles. Je suis retournée en enfance à côtoyer la partie du roman se déroulant à cet endroit. Cependant, les personnages n'ont pas assez exploité les lieux à mon avis. J'aurais aimé découvrir davantage Ferenwood et l'ailleurs, le mode de vie des habitants, le paysage et les créatures qui l'habitent. L'intrigue est vraiment centrée sur la recherche du père d'Alice. Tellement que l'action prend parfois le dessus sur la nécessité de prendre une pause pour décrire la beauté des lieux.

Ce roman mérite quand même d'être lu. Les idées de l'auteure sont excellentes, le côté coloré et surréaliste des lieux est époustouflant, mais il demeure qu'il manque un ingrédient essentiel pour rendre cette histoire inoubliable.

Je remercie les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. 


mardi 22 novembre 2016

Top Ten Tuesday 86


Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Photo
Les 10 séries littéraires que vous aimeriez lire, mais que vous n'avez pas encore commencées



L'enlèvement de Carl Rocheleau

Résumé
Janvier 1984, Montréal.

À la sortie de l'école, Véronique Rocheleau est abordée par un homme qui prétend la connaître. Convaincue par le discours de l'inconnu, la fillette de huit ans abandonne ses amies et le suit.

Véronique n'a aucune idée du cauchemar dans lequel l'attire François, celui dont le nom la hantera durant les trente prochaines années.

Loin de s'arrêter à l'enlèvement, ce livre expose les conséquences qu'un tel drame peut engendrer chez la victime.

Et si le plus difficile était de survivre ?
Mon avis
Quand on débute un roman inspiré d'une histoire vraie, on a toujours une certaine appréhension. Il y a toujours un sentiment d'empathie qui nous habite et la réflexion du fait que les événements auraient pu nous arriver à nous. C'est ce qui rend ce type d'ouvrages difficile à lire, mais en même temps addictif.

L'auteur est Carl Rocheleau, le frère de Véronique qui a été enlevée alors qu'elle était encore une enfant. Il raconte son histoire en détails en tenant compte de sa perspective à elle, mais aussi de leur mère. J'ai apprécié de connaître les deux points de vue. En tant que lecteur, il m'est arrivé de juger certaines des réactions et de me dire que les choses auraient pu se dérouler d'une autre façon. La force de son écriture est dans l'accessibilité du vocabulaire choisi pour rendre l'histoire de sa sœur accessible à un large public. On a aussi une part dédiée à l'évolution de l'enquête et quelques fiches des disparitions qui se sont déroulées après l'enlèvement de Véronique, certaines étant très récentes.

Ce roman, c'est l'histoire de Véronique. Elle a vu son enfance s'envoler en fumée après son enlèvement. C'est une jeune fille qui avait des amies, un milieu scolaire qu'elle aimait, mais qui, du jour au lendemain, a tout perdu de l'innocence propre à l'enfance. L'auteur mise énormément sur les émotions de Véronique et sur son développement psychologique au fur et à mesure que les années passent. On se rend compte que quelques jours peuvent littéralement changer une vie. Le fait que ce soit un fait vécu apporte une prise de conscience énorme du danger de l'enlèvement et du risque qu'il constitue pour les parents qui lisent le roman.

L'intrigue ne porte pas uniquement sur la séquestration de Véronique dans un sous-sol désaffecté. L'accent est mis davantage sur le passage des années et l'impact du choc psychologique sur Véronique et sa famille. En grandissant, elle est restée avec des séquelles et l'auteur les met de l'avant avec doigté. En tant que mère, Lise aussi est restée marquée par la disparition de sa fille et on se rend compte que même si Véronique est revenue, il est difficile de de restaurer le climat familial d'avant. La discussion avec son enfant n'est plus aussi simple et savoir s'il faut en parler pour vider son sac ou non est un dilemme de chaque instant. L'auteur nous démontre clairement le doute qui habitait Lise à chaque jour de son quotidien.

Je vous conseille fortement la lecture de cette histoire. Bien qu'angoissante, elle apporte une prise de conscience réelle du danger que constitue l'enlèvement. Difficile à lire émotionnellement, mais si bien écrite qu'il est impossible de la lâcher.

Je remercie les éditions De Mortagne pour ce partenariat.