lundi 26 septembre 2016

Top Ten Tuesday 78


Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Thème de la semaine

Les 10 livres d'auteurs de même nationalité que vous possédez
Non seulement je possède ces livres, mais je les ai aussi lus et chroniqués. Je vais donc y aller avec le Royaume-Uni, car je trouvais que les États-Unis c'était trop facile. Voici donc mes 10 titres d'auteurs anglais.

Pokemon XY tome 1 de Hidenori Kusaka

Résumé
Xavier et ses quatre amis d’enfance mènent une vie tranquille à Bourg Croquis. Jusqu’au jour où apparaissent les Pokémon légendaires Yveltal et Xerneas, venant bouleverser le quotidien des jeunes gens. Qui sont ces étranges personnes malveillantes vêtues de rouge ? Qu’est-ce que la Méga-Évolution ? Ce sera à nos cinq amis de le découvrir dans cette nouvelle grande aventure palpitante !
Mon avis
L'univers des Pokemon a commencé a être populaire pendant mes années d'école primaire. Avec le temps, le nombre de ces créatures a augmenté graduellement et les Pokemon ont toujours eu une place de choix dans le coeur des amateurs de jeux vidéo. Ce manga aborde le début de la saga des Pokemon XY et j'ai été enchantée de constater à quel point l'histoire est très imaginative.

  Ce qui distingue ce manga de plusieurs autres, c'est la précision dans les dessins. On ne retrouve pas de carré dans lequel certains détails sont parfois difficiles à cerner et tellement remplis qu'on ne peut identifier réellement ce qui est en arrière-plan. Les nuances de gris sont bien appliquées et le tout est bien épuré pour que le lecteur profite à la fois de l'illustration et du texte.

  Les deux personnages principaux sont X et Y. X a gagné plusieurs combats de Pokemon, mais il est plongé dans une létargie de laquelle il ne veut pas sortir. Ses Pokemon souffrent puisqu'il ne leur consacre plus suffisamment de temps. Y, sa meilleure amie, tente de le faire sortir par tous les moyens de chez lui, car deux Pokemon légendaires font leur apparition et menacent la quiétude. L'auteur ne mise pas vraiment sur la personnalité des héros dans ce manga. On en apprend un peu sur leur état psychologique, mais l'accent est plutôt mis sur l'action et les aptitudes des Pokemons. Ça m'a un peu décue, mais j'espère encore apprendre à connaître les héros dans les prochains volumes.

  L'intrigue se déroule alors que l'équipe de jeunes gens avec à leur tête Y et X qui se camoufle sous une couverture tente de repousser les personnes malveillantes vêtues de rouge. La méga-évolution est ce qui les intéresse et ils souhaitent s'emparer des Pokemons Kangou et Ptigou appartenant à X. Cependant, le combat ne sera pas des plus faciles, car la méga-évolution surprend les personnages qui n'en connaissent pas encore le fonctionnement. J'ai apprécié découvrir les pokemon de cette génération ainsi que leurs aptitudes au combat et j'espère faire la connaissance d'autres créatures dans les volumes à venir.

  C'est une série que je conseille avidement aux adeptes de cette bannière. Si vous jouez déjà aux jeux vidéo ou encore que vous possédez les anciennes collections de cartes ou les plus récentes, vous retrouverez dans cette histoire un sentiment de familiarité. C'est un univers qui s'inspire des animaux réels, mais dans lequel l'imagination n'a pas de limite.

   Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.



jeudi 22 septembre 2016

Brooklyn de Colm Toibin

Résumé
Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires.
Mon avis
Colm Toibin est le deuxième auteur irlandais que je découvre après Cecilia Ahern. Le film ayant grandement été encensé par les critiques, j'ai choisi de découvrir le livre avant de visionner son adaptation.

  Son style littéraire est beaucoup plus accessible que ce à quoi je m'attendais compte tenu de la période à laquelle se déroule l'intrigue. Je croyais avoir affaire à une langue plus soutenue avec des termes d'après-guerre et même une partie historique. J'ai été agréablement surprise de réaliser qu'il s'agissait davantage d'un roman contemporain avec un vocabulaire d'aujourd'hui. Plutôt que de créer des chapitres, l'auteur a choisi de diviser en sections les différentes parties de l'intrigue. C'est un choix inusité, mais bien justifié compte tenu que chacune des sections traite d'une étape différente dans la vie d'Eilis.

  La protagoniste est Eilis Lacey. Elle mène une vie plutôt conservatrice auprès de sa famille. Diplômée en comptabilité, elle se retrouve à quitter l'Irlande pour Brooklyn compte tenu qu'il n'y a pas d'opportunité d'emploi dans sa ville. Au cours de ce voyage, sa personnalité se transformera graduellement au fur et à mesure de ses contacts avec les filles de la pension ou elle réside et des gens qu'elle rencontrera dans les événements organisés par la paroisse. L'auteur est parvenu à bien dépeindre à la fois la vie à Enniscorthy et ses paysages ainsi que la situation multiculturelle à Brooklyn. L'évolution d'Eilis tient énormément compte de ce qui l'entoure et j'ai apprécié que le contexte des endroits qu'elle visite ait vraiment un impact sur sa façon de penser. Je pense notamment à l'impact de l'église sur les gens de cette époque.

  L'intrigue se déroule majoritairement à Brooklyn. C'est là-bas qu'Eilis se développera davantage en tant que femme. L'auteur met de l'avant le malaise ressenti lorsqu'on s'aventure dans un pays inconnu, la nécessité de s'adapter, mais aussi l'anticipation de ce qu'on peut apprendre de nouveau. Lorsqu'un drame la ramène à Enniscorthy, Eilis sera partagée entre le choix de retourner à Brooklyn ou rester dans sa ville natale. Le profil psychologique d'Eilis est bien explicité. On ressent bien le dilemme qu'elle vit et à quel point la prise de décision est ardue. Mon seul point négatif réside dans les histoires de cœur de la protagoniste. Sa personnalité conservatrice ne cadre pas vraiment avec son attitude vis à vis des hommes, mais j'imagine que l'auteur voulait probablement créer un effet de surprise.

  C'est un roman à l'atmosphère plutôt calme, mais fort intéressant à découvrir. Sa force réside dans sa description des lieux et des personnages. Je vous le conseille énormément si vous avez envie de découvrir l'Irlande et Brooklyn des années 50.

  Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


mardi 20 septembre 2016

La ménagerie de Claire Scully et Richard Merritt

Résumé
Un nouveau livre de coloriage sur le thème des animaux…
Un véritable bestiaire : marmotte, cerf, ours et lapin mais aussi tigre et gorille… inventif et créatif à colorier…

40 portraits d’animaux à colorier et à détacher.
40 portraits d’animaux à encadrer.
Mon avis
  Si vous êtes adeptes des coloriages animaliers, celui-ci est pour vous. Il se distingue des autres bestiaires par le format des pages et la disposition des animaux sous forme de portrait.

  J'ai apprécié le fait que les pages soient imprimées d'un seul côté, de cette façon, pas de risque de voir les feutres ou les marqueurs permanents traverser sur l'autre image. Le papier est épais et de bonne qualité, je dirais même supérieure à certains autres livres de coloriage.

  Les animaux sont morcelés en petites sections à colorier ce qui rend la tâche plus difficile de donner un rendu réaliste si l'on est plutôt du style traditionnel, mais d'un autre côté, cela constitue un défi de taille qui favorise la créativité et la réflexion.

  Il ne s'agit pas d'un livre de coloriage aux formes chaotiques, mais il s'adresse visiblement aux adultes qui ont une expérience intermédiaire en art-thérapie. Il nécessite de réfléchir à son œuvre avant de commencer à apposer les couleurs.

 C'est un ouvrage de qualité à conserver dans votre bibliothèque si vous pratiquez comme plusieurs l'art-thérapie!

Je remercie Hachette Canada pour ce partenariat!


dimanche 18 septembre 2016

Le temps est assassin de Michel Bussi

Résumé
Été 1989, Corse, presqu’île de Revellatta. Un fatal accident de voiture : quatre occupants, une seule survivante, une adolescente de quinze ans. Tous sont morts sous ses yeux.
Été 2016, devenue femme et mère, Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec sa famille, en vacances, pour exorciser le passé…
A l’endroit même où elle passait son dernier été avec ses parents, elle trouve une lettre. Une lettre signée de sa mère… Vivante ?
Mon avis
Le roman policier est un genre vers lequel je ne suis pas portée naturellement. Ce n'est pas comme une romance ou un roman Young Adult que je débute avec un enthousiasme incroyable en sachant à l'avance que l'histoire sera exceptionnelle. Dans les romans policiers, j'ai parfois peur que l'auteur manque d'imagination et qu'à la fin, ils se ressemblent tous. Ce n'est pas le cas de ce roman de Michel Bussi. C'est le premier que je lis de l'auteur et je dois avouer qu'il est à la hauteur des éloges que l'on offre à son écrivain.

Le style littéraire est tout simplement époustouflant. Il est riche, poétique, imagé. Le langage est soutenu, l'auteur tend à structurer ses phrases de façon à ce que les mots créent une mélodie à l'oreille. Le choix du vocabulaire est pensé deux fois plutôt qu'une et on ne lésine pas sur le choix de synonymes plus complexes que le sens premier du mot. C'est évidemment un roman qui s'adresse à un public adulte, mais c'est une œuvre qui marque par son style et l'élégance des phrases.

Nombreux sont les personnages impliqués dans l'intrigue. Celle par contre qui est mise de l'avant est Clothilde. On redécouvre la jeune fille qu'elle était lors de l'accident en 1989 pour ensuite la suivre à l'âge adulte alors qu'elle remet les pieds au camping après toutes ces années en compagnie de son mari et de sa fille. Entre autres personnages, on retrouve le groupe d'adolescents présents durant l'été 1989, mais aussi la parenté et autres amis de Clothilde demeurés en Corse. Après toutes ces années, chacun a grandi à sa façon, mais des événements feront en sorte d'attirer l'attention de Clothilde sur l'accident ayant eu lieu en 1989. L'auteur met énormément l'accent sur les faits et un peu moins sur le profil psychologique des personnages. On les décrit bien, mais c'est surtout l'action qui tisse l'intrigue et la fait avancer. J'ai été épatée par la facilité avec laquelle l'auteur est parvenu à glisser tout ces personnages de façon cohérente sans que le lecteur se sente perdu dans l'histoire et surtout, à faire en sorte que chacun d'eux ait un rôle crucial à jouer.

L'intrigue est un enchaînement complexe d'événements louches qui ramène Clothilde à l'été 1989. Alors qu'elle voulait seulement passer des vacances en famille, elle se retrouve à mener l'enquête sur ce qui s'est réellement passé cette année là. L'auteur sème le doute dans l'esprit du lecteur tout au long des pages. Il y a très peu de pistes auxquelles se rattacher et l'angle de recherche change constamment. Impossible de poser le livre, car on ne cesse jamais de se questionner et de démêler le vrai du faux. C'est une intrigue écrite à la perfection. Un roman policier se doit de faire en sorte que le lecteur soit surpris par la fin et dans ce cas-ci, c'est réussi.

Je vous conseille fortement la lecture de ce roman. C'est une œuvre écrite d'une façon si exceptionnelle que j'en ai rarement vue. Les personnages sont intéressants et prennent tous part à l'intrigue à leur façon. Le tout sur un paysage enchanteur au milieu des falaises et des étendus d'eau.

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


mercredi 14 septembre 2016

Béa dans tous ses états de Fannie Therrien

Résumé
Une peine d’amour, des parents qui divorcent, un nouveau beau-père dans le portrait et une mère devenue « fofolle »… qu’est-ce qui pourrait arriver de pire ? C’est la question que se pose Béatrice. Non mais, quand la vie va-t-elle lui laisser le temps de souffler un peu ? À quinze ans, sa principale préoccupation devrait être de décider quel film d’horreur elle va regarder pendant la fin de semaine… pas de savoir si son père va se remettre de sa séparation !

Par chance, son grand frère Damien et Trixie, sa BFF, sont là pour l’épauler et colorer ses journées. Entre deux examens de maths (ark !), la bouffe insalubre de la café (re-ark !) et le tourbillon familial dans lequel Béa est plongée (grrrr !), l’appui inconditionnel de ses deux alliés ne sera pas de refus.

Sauf si Trixie entraîne encore Béa dans ses aventures farfelues… Cette fois, elle s’est mise en tête d’aller explorer la maison abandonnée de la défunte Alice, surnommée la sorcière. Les deux amies adorent regarder des histoires macabres de fantômes, mais en rencontrer un pour vrai ? Non merci !
Mon avis
   Je dois commencer en mentionnant que je suis heureuse de découvrir cette nouvelle auteure québécoise. La collection génération filles des éditions de Mortagne a toujours su me faire revivre la période de ma pré-adolescence. On découvre l'importance de l'amitié, la réalité des adultes nous apparait sous une forme différente etc. Ce roman fait honneur à ce groupe d'âge. Les préoccupations sont nombreuses et exposées de manière humoristique.

  Le style d'écriture de l'auteure est adapté pour un jeune public. Les jeunes pré-adolescents pourront même se retrouver à travers les expressions de Béa. Le vocabulaire est bien choisi, les dialogues pertinents et très humoristiques. On ne s'ennuie pas dans ce roman, même que j'aurais aimé pouvoir poursuivre les tribulations familiales plus longtemps.

  Le personnage principal est Béatrice. C'est une jeune fille aux opinions bien trempées. Elle a son avis sur tout et est un peu rebelle dans les coins. Elle ne se départit pas de son fidèle bonnet de laine et n'en a rien à faire des garçons et de l'amour. Tout le contraire de son amie Trixie. Elle apprécie son frère Damien, car il prend bien soin d'elle et ne met pas le nez dans ses affaires. Je me suis énormément attachée à la personnalité de Béa. L'auteure l'a bien caractérisée et les dialogues reflètent bien sa personnalité. Elle a tout d'une jeune adolescente qui apprend à faire ses marques.

  L'intrigue nous permet de suivre l'évolution de Béa à la fois sur le plan familial, mais aussi sur les relations sociales et amoureuses. Impossible de ne pas mourir de rire lorsqu'elle surnomme son beau-père le cafard! Elle découvre la réalité derrière la séparation de ses parents, mais aussi que son coeur n'est pas totalement hermétique à l'amour. Avec sa meilleure amie Trixie, elle apprendront que certains gestes ont des conséquences pas toujours agréables. À suivre...

  J'ai adoré ce roman. C'est léger et divertissant et il m'a redonné littéralement le sourire. On rentre rapidement dans le vif du sujet par des premières pages bouleversantes. J'espère que l'auteure écrira une suite aux aventures de Béa, car j'aimerais bien la voir grandir!

Je remercie énormément les éditions de Mortagne pour ce partenariat.

 

mardi 13 septembre 2016

Top Ten Tuesday 76

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Photo
Les 10 romans qui vous ont fait pleurer